Archives Mensuelles: novembre 2011

L’industrialisation est avant tout une culture

L’industrialisation du développement consiste à déployer des pratiques et outils visant à rendre les logiciels développés plus robustes, tout en restant dans des délais et coûts maîtrisés. Cette montée en maturité repose généralement sur une plateforme de développement de type industriel. Cette plateforme est schématiquement basée sur deux outils serveurs :

  • Une chaîne de gestion de projet permettant : partage des documents projets, suivi d’avancement des équipes, reporting des anomalies/bugs, synthèse de l’avancement projet sous forme de tableau de bord. Cette première chaîne permet la maîtrise des délais et coûts du développement;
  • Une chaîne d’intégration continue permettant : tests automatiques, assemblage de l’application, génération de documentation, déploiement. Cette seconde chaîne permet la maîtrise de la fiabilité et de la robustesse des logiciel
La complexité croissante des projets applicatifs actuels implique la mise en place d’usines de développement. Ces « usines » permettent de limiter les tâches répétitives pour les développeurs en leur fournissant un système complet d’intégration automatique des différents éléments d’un projet.

Plus concrètement, certains projets possèdent des dizaines de développeurs et la taille de l’application implique parfois des heures de compilation. De plus, si des tests unitaires sont couplés à ce processus, la mise en place d’un serveur d’intégration continue s’avère essentielle pour la qualité d’exécution d’un tel projet.

Voici un exemple de principe d’intégration continue qui reprend certains aspects énoncés par les méthodes dites « agiles » :
1 – L’équipe de développement programme la journée sur un projet en utilisant un outil de contrôle de version (SVN).
2 – Un développement est terminé pendant la journée, le développeur concerné le met à jour dans le contrôle de version (checkin).
3 – Le système d’intégration continue détecte la mise à jour des sources et lance une compilation incrémentale (qui n’implique que le bloc de code mis à jour).
4 – La journée se termine.
5 – La nuit, à heure fixe, une compilation complète du code est démarrée grâce au système d’intégration continue. On appelle aussi ce processus le nightlybuild.
6 – La compilation se termine, une série de tests unitaires sont lancés pour valider la nouvelle version compilée.
7 – Le matin, le chef de projet et les développeurs ont accès à un reporting convivial sur les résultats du nightlybuild.

Le principe d’intégration continue est intéressant pour de nombreux projets naissant ou existant depuis longtemps. Il permet, en plus d’automatiser, de valider la qualité d’une application et d’informer, non seulement les développeurs, mais aussi le client ou la maîtrise d’ouvrage du projet.

Les consultants du cabinet OPENI sont à votre disposition pour vous accompagner à la mise en place d’usine de développement et la définition du socle de développement et du Framework à base de la technologie Java ou .NET.

Publicités
Tagué

Développer des applications avec la technologie RIA à base d’architecture SOA

Cette nouvelle technologie cumule les avantages du Web (déploiement centralisé, maintenance simplifiée, accès universel) et ceux du poste client riche (ergonomie dynamique et attrayante, productivité de l’utilisateur).

L’architecture est composée d’une couche présentation intégrant la technologie Rich Internet Application (Flex ou Silverlight) et sur XML pour le dialogue entre la couche de présentation et la couche métier, cette dernière pouvant être développée dans la technologie de votre choix.

RIA

Les consultants du cabinet OPENI sont à votre disposition pour analyser vos besoins en matière de développement d’applications Internet riche sophistiquées, et vous proposer des prestations avec les technologies Adobe Flex, Java ou Silverlight, .NET.

Business Solution Mobile : Framework JQuery Mobile

Nos consultants ont mis en place un Framework de développement Mobile basé sur JQuery Mobile, système d’interface utilisateur unifiée, qui fonctionne en toute transparence sur toutes les plateformes mobiles populaires et construit sur la base éprouvée de jQuery et jQuery UI.

L’interaction avec le SI Métier est basée sur les web services et d’échange XML. Le Framework appliquent des techniques d’amélioration progressives pour transformer discrètement la page sémantique dans une expérience riche, interactive qui démultiplie la puissance de jQuery et CSS. Les fonctions d’accessibilité telles que WAI-ARIA sont étroitement intégrées dans le framework afin de supporter les lecteurs d’écran et autres technologies d’assistance.

Tagué